Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mars 2007 5 02 /03 /mars /2007 09:53

Voici une peinture calligraphiée que j'ai trouvé sur un blog. Comme j'aimerais savoir peindre et écrire comme ceci :

Dès demain, je vais m'y atteler.

Repost 0
31 mai 2006 3 31 /05 /mai /2006 10:34

Cette nuit, pas moyen de fermer l'oeil avec la rotation des hélicoptères au-dessus de ma tête. En effet il y a encore eu des exactions aux Bosquets.

Pourtant tout à l'air si calme lorsque je me rends au marché le samedi matin :

J'aime beaucoup ce marché mais il faut y aller de bonne heure pour pouvoir circuler.

Qu'a-t-il été fait depuis les affrontements de novembre dans ce quartier ? Personnellement je dois dire que je ne me suis impliquée nulle part et c'est peut-être là que le bât  blesse. Il faut dire que Monsieur le Maire a jeté de l'huile sur le feu avec son arrêté illlégal, (pas plus de trois jeunes ensemble dans le centre ville) mais je ne sais pas ce qui a été fait d'autre part. A mon avis pas grand chose car les associations réclament encore leurs subventions.

Comment va-t-on sortir de cet imbroglio ? Quant on sait que des sociétés HLM de certaines grandes villes refusaient de louer à des personnes de couleur même francaises gouadeloupéennes ou martiniquaises ou magrébines ce qui fait que ces personnes ont été repoussées et regroupées  vers les banlieues.

D'autre part si MM Raoult et les autres avaient construit des logements sociaux dans leur ville au lieu de payer des amendes, Monsieur Xavier Lemoine n'aurait peut être pas tous ces soucis. 

Je déplore beaucoup que le maire ait été attaqué personnellement et les dégâts occasionnés à la Mairie parce que c'est nous qui allons payer les dégâts, pauvres contribuables. Je voudrais savoir que faire ? Si vous avez des idées elles sont les bienvenues.

Mon fils cherche du travail dans l'informatique je n'ose pas penser que c'est à cause de son lieu d'habitation qu'il ne trouve pas cela me paraît tellement abérrant qu'on puisse mettre tout le monde dans un même panier. En attendant ne laissons pas libre cours à notre colère.

A regarder encore pendant quelques jours l'excellente émission C dans l'air de Yves Calvi "la banlieue couve toujours" dans laquelle Monsieur xavier Lemoine s'est fort bien exprimé.

Repost 0
8 mars 2006 3 08 /03 /mars /2006 00:00

Voilà plus d'un mois que je n'ai rien écrit sur ce blog, rien dessiné, je ne vais même plus aux cours de dessins, je ne fais que réfléchir à  ce monde dans lequel je ne comprends plus rien à  la veille de la retraite, à mes illusions perdues à tout ce que j'ai envie de faire, envie de dire.

Où sont les années 70 pleines d'espoir et de promesses. je venais de me marier, 3 mois après j'attendais un petit bébé. Nous n'avions ni voiture ni télé. Nous louions un studio avec les commodités sur le palier pour 150 f par mois (23 € d'aujourd'hui) nous pouvions mettre une paie de côté( a l'époque je gagnais 500 f soit € 76). mais que de projets faisions-nous !

 Aujourd'hui nos enfants ne peuvent même pas se loger parce que les loyers + charges sont facilement égaux aux deux tiers d'un smic  encore faut-il travailler à temps complet !

Du côté de la médecine je croyais que les maladies allaient toutes être erradiquées j'avais confiance en la recherche et en nos dirigeants. Et  badaboum le SIDA, nouvelle maladie inconnue.

Je crois que c'est là que tout à commencer à se déliter avec l'histoire du sang contaminé. Dirigeants et scientifiques au-dessous de tout et tout ça pour le pognon. Je donnais à l'époque quelquefois mon sang et je me suis sentie coupable d'une certaine façon d'avoir pu permettre la transmission de cette terrible maladie, alors comment tous ces gens,  Fabius, Dufoix, Hervé élus du gouvernement  pour prendre des dispositions pour protéger la population ont pu être jugés non coupables de ne pas avoir pris, alors les dispositions adéquates.

Je pense à tous ces parents d'hémophiles à qui on a eu le culot de dire que c'était eux qui avaient inoculée la maladie à leurs enfants (pauvres parents d'une certaine façon c'était vrai mais ils ne savaient pas que tous les lots  contaminés n'avaient pas été retirés de la circulation).

Après il y a eu la vache folle, encore une incurie, franchement donner des protéines animales à des herbivores ! Le simple bon sens aurait dû guider les éleveurs, mais toujours le pognon, l'appât du gain, enfin cela a très mal tourné pour eux aussi.Je ne sais pas combien de personnes en France sont mortes où sont atteintes de cette maladie dégénérative du cerveau dûe à l'ingestion de viandes contaminées ? On ne le saura sans doute jamais ! là encore ce n'est de la faute de personne. Dès fois je me demande si je ne suis pas moi-même atteinte à force je ne comprends plus rien et j'ai beau équarquiller les yeux toujours pas de leçon retenue.

L'hormone de croissance ! Aller prélever des glandes sur des cadavres dans les hôpitaux  ou des asiles ! Il faut dire qu'on a mis toutes les chances pour que la contamination soit effective ! Le bon sens, toujours le bon sens aurait voulu qu'on ne prélève pas ces organes sur des gens morts de maladies mais sur des gens sains tout du moins en apparence,  Cela aurait évité à des centaines de familles de se poser encore aujourd'hui la question de savoir si leur enfant va être touché ou non par cette maladie dégradante. Juste pour avoir voulu lui rendre la vie plus facile, ses médecins, ses parents lui ont donné la mort !

Et dernièrement comment a-t-on pu laisser mourir toutes ces personnes âgées malgré l'appel au secours du Docteur PELLOUX relaté dans son livre "Urgentiste"

 
"Docteur en médecine, âgé de quarante ans, Patrick Pelloux est médecin urgentiste à l'hôpital Saint-Antoine, à Paris. Il dirige également le syndicat des médecins urgentistes hospitaliers français (Ahmuf).
Au mois d'août 2003, Patrick Pelloux, alerte les Français : avec les premiers effets de la canicule, une "catastrophe humanitaire" menace le pays. Les conseillers d'un gouvernement absent tentent, par le "mensonge d'Etat", de minimiser le nombre des premiers morts.
Pendant des jours, le président de l'Amuhf, le syndicat des urgentistes hospitaliers de France, parle et fait vaciller l'Etat. Il forcera le chef du gouvernement et son ministre de la Santé à écourter leurs vacances, soulignant ainsi les failles d'un système présenté pourtant comme le meilleur du monde. Patrick Pelloux relate la chronologie, les événements quotidiens de l'hécatombe d'août. Il évoque ensuite les relations orageuses avec les conseillers du ministre Jean-François Mattéi, les responsables de l'appareil de la santé publique, les élus politiques de tous les camps et, bien sûr, les jeunes journalistes des médias, seuls présents à Paris cet été-là. Une dernière partie combine la biographie du docteur en médecine, la situation alarmante de l'hospitalisation publique, la privatisation et le marasme qui se sont emparés des hôpitaux.
D'un ton vif, suggestif, cet ouvrage est celui d'un homme qui a choisi l'urgence par vocation, alors que cette spécialité n'est ni enseignée, ni même reconnue par les ministres de la Santé successifs. Un livre bourré d'anecdotes, s'en prenant aux visées libérales des technocrates et des élus. "

Le ministre de la santé de l'époque Mr MATTEI trouvait que cela ne valait pas la peine d'interrompre ses vacances ! 
 Mais dans quel monde vivons nous !

 

 

Et si tout cela servait de leçon, mais non, encore dernièrement avec le chikungunya à la Réunion :  pourtant on n'est pas sans savoir que la prolifération de moustiques peut engendrer des maladies (n'a-t-on pas erradiqué la malaria en France en détruisant la race de moustiques porteurs) là encore les intéressés ont été alertés mais ils ont pris cet appel par-dessus la jambe, "ce n'est pas mortel" dixit le ministre de la santé, le nouveau. Et même si se n'était pas mortel au vu des souffrances engendrées ne devait-on pas s'en préoccuper ? Mais non, c'est à croire que les vieux, les noirs, les pauvres sont quotité négligeable dans ce pays ! 

Jusqu'à quand allons nous laisser nos destinées à des incapables bornés?

Je crois que cela suffira pour aujourd'hui Je vais en rester là pour mes réflexions.

Je suis allée à la bibliothèque devenue maintenant une superbe médiathèque ou l'on peut regarder le catalogue en ligne et retenir ces documents.  je suis tombée sur un livre de science fiction  de Jean-Michel TRUONG "Eternity Express". C'est l'histoire de retraités qui sont envoyés en chine parce qu'ils n'ont plus les moyens de vivre en France. Qui sait si cela n'arrivera pas un jour au point où l'on en est  car la réalité dépasse souvent la fiction ?

 

Repost 0
31 décembre 2005 6 31 /12 /décembre /2005 12:31






























Voilà une petite aquarelle que m'a inspiré un film vu cette semaine à la télévision :

"l'enfant qui voulait être un ours". C'est un petit chef d'œuvre que je vous le recommande les illustrations, la musique et l'histoire sont vraiment magnifiques.
Repost 0
7 novembre 2005 1 07 /11 /novembre /2005 00:00

Voilà plusieurs jours que j'essaie d'écrire quelque chose sur les évènements de ma banlieue. Je m'y décide  enfin ce matin après avoir lu le blog de Monsieur Eric Raoult à qui je vous invite à répondre.

Oui il y a des carcasses de voitures brûlées devant chez moi, j'habite à 500m de la Cité des Bosquets ou je me rends au marché presque tous les samedis car j'aime beaucoup ces odeurs d'épices orientales et que j'ai peints.

Comment notre classe dirigeante n'a pas senti venir cette vague de violence bien trop préoccupée par son nombril alors que les inégalités allaient croissant.

Juste un petit exemple : lorsque je me suis inscrite aux cours de peinture je me suis demandée pourquoi nous étions si peu nombreux alors que la ville a 26000 habitants : la réponse les cours sont très chers et contrairement à d'autres villes où les tarifs sont calculés en fonction des revenus ici c'est le même prix pour tout le monde même pour les élèves provenant d'autres villes alors, lorsqu'il faut acheter en plus le matériel  c'est quasiment impossible pour des jeunes de s'inscrire. il y aurait peut être quelque chose à faire de ce côté là.

Bien sûr c'est une goutte d'eau dans la mer.

Dans un précédent article je parlais des démolitions qui doivent avoir lieu dans les années à venir mais que fait-on des habitants, on les envoie plus loin, dans une autre banlieue où dans quelque temps il y aura les mêmes problèmes !

Et l'Arboretum, les sommes investies à sa réfection me paraissent phénoménales il y avait des choses plus urgentes à faire , il me semble. Voilà mais je ne me suis pas mis au courant de toutes les actions positives qui ont pu être faites dans ma ville et je compte sur vous pour m'en indiquer quelques unes.

Quelques adresses de blogs sur la banlieue pour vous donner une idée des évènements ici

Repost 0
30 août 2005 2 30 /08 /août /2005 00:00

Puisque je ne pars pas en vacances cette année (comme les autres années, d'ailleurs)j'ai décidé de vous faire deviner, à l'aide d'un carnet de voyage  le nom de l'endroit où j'habite. Je vous donnerais qelques petits indices de temps en temps, bien sûr si vous avez trouvé vous pouvez le dire .

Dans ma ville, il y a un  vieux moulin. je vais de ce pas vous le dessiner. Ce sera pour demain. (j'espère).

Repost 0
14 août 2005 7 14 /08 /août /2005 00:00

Aujourd'hui nous allons faire un barbecue  et un concours de boules avec les membres du club  USM  Pétanque de M...

J'espère que nous allons bien nous détendre malgré que le ciel soit un peu gris enfin le principal c'est qu'il ne pleuve pas !

Bon je vous ferais peut-être un petit croquis de la coupe que je vais gagner;

A bientôt.

Je n'ai pas gagné mais j'ai tout de même terminé 4ème sur 10 équipes on ne peut pas gagner tous les ans mais j'ai vraiment passé une excellente journée.

Quelques coupes gagnées les années passées

 
Repost 0
8 août 2005 1 08 /08 /août /2005 00:00

Voici une nouvelle aquarelle. J'ai repris  le modèle de l'église dommage je pense avoir trop surcharger le premier plan, enfin cent fois sur le métier remets ton ouvrage la prochaine fois sera la bonne.

 

 

Un indice pour trouver le nom de ma commune : C'est dans ma ville que  Cosette a été confiée aux affreux Thénardiers. Celui qui n'a pas trouvé aura affaire à moi !

Repost 0
5 août 2005 5 05 /08 /août /2005 00:00

petite aquarelle du moulin. Cette fois c'est celui de ma ville

J'aurais grand besoin de prendre des cours pour arriver à maitriser cette technique qui  n'est pas facile.

Repost 0
2 août 2005 2 02 /08 /août /2005 00:00

Après mes divagations d'hier et les bugs d'over-blog il faut que je vous raconte ma forêt pleine de petits oiseaux que je vais vous dessiner. Il y a aussi de belles étendues d'eau pleines de canards et de poules d'eau. je vais quand même vous mettre des photos dont j'avais l'intention de me servir pour modèle de mes tableaux mais ce n'est pas pour tout de suite.

C'est une photo que j'ai pris cet hiver. Est-ce que vous reconnaissez le coin ?

Un indice : le roman de l'écrivain Victor Hugo qui a situé une partie de l'histoire dans les environs s'appelle "les Misérables". Avec cela vous devriez trouver !

Repost 0

Présentation

  • : art pictural
  • art pictural
  • : créations personnelles de dessins et peintures , aquarelles, acryliques et pastels par thèmes suivant l'actualité ou mes réflexions ainsi que les expositions de mes amies.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages